Pilaf indien aux petits légumes

Posté par Patrick le 12 décembre 2007

Ingrédiens 

250g de riz basmati
500ml d’eau
3 carottes en dés ou en bâtonnets
1 poivron vert en fines lamelles
1 oignon haché
1 tasse de petits pois
1 tomate en dés
4 clous de girofle
2 gousses de cardamome
1/4 de c. à c. de cannelle
sel – poivre
1 c. à s. d’huile d’arachide

Dans un mortier, écraser les clous de girofle, la cannelle, le poivre, le sel et la cardamome. Oter les morceaux de gousse de cardamome, pour ne conserver que les graines. Chauffer l’huile dans un wok, faire rissoler les épices pendant quelques instants, puis ajouter les dés de tomates pour faire une sauce. Verser le riz et laisser revenir quelques instants. Ajouter ensuite les oignons et les carottes et les petits pois, mélanger le tout soigneusement puis en dernier lieu, verser l’eau. Porter à ébullition puis baisser le feu et laisser mijoter jusqu’à ce que le riz soit cuit. 

Publié dans Recettes | Pas de Commentaire »

Un gâteau à la confiture

Posté par Patrick le 12 décembre 2007

gateau.jpg
Ingrédients pour 6 personnes

150gr de sucre
200gr de farine
1 sachet de levure
4 oeufs
10cl de crème fraîche
1 sachet de sucre vanillé
sucre glace pour la décoration finale

Mélangez le sucre avec les oeufs entiers en battant fermement
Ajoutez la farine dans laquelle a été incorporée la levure
Versez la crème fraîche, ajoutez le sucre vanillé et remuez bien le tout
Mettez dans un moule à manqué beurré et enfournez (four préchauffé) pour 25 mn à 170 degés

Quand le gâteau est cuit , sortez-le et laissez -le refroidir
Coupez -le en deux et étalez de la confiture sur la partie posée sur le plat , remettez l’autre moitié et saupoudrez de sucre glace .

Publié dans Recettes | Pas de Commentaire »

Gâteau à l’orange

Posté par Patrick le 12 décembre 2007

img656.jpg
Préparation : 15 mn
Cuisson : 15 mn
Repos : 15 mn
Temps total : 45 mn

Pour 6 personnes :
1 verre de chapelure
1 verre d’oeufs entiers
1 verre de sucre
1 verre d’huile
1 verre d’amandes en poudre
2 cuillères à café rases de levure chimique
e zeste des oranges non traitées

Sauce :
le jus de 3 oranges non traitées
1/2 verre de sucre

Préparation

1. Presser les oranges et mélanger avec le sucre. Porter à ébullition puis laisser à feu doux environ 10 minutes.
2. Pendant ce temps, dans un saladier mélanger tous les ingrédients. Verser la pâte obtenue dans un moule en couronne chemisé. Enfourner à 180°C pour 15 minutes environ.
3. Démouler le gateau sur un plat. Laisser refroidir. Puis arroser avec le sirop à l’orange et décorer si on le désire avec des tranches d’orange pelées à vif.

Pour finir… On peut placer le gâteau au réfrigérateur avant de le servir.

Publié dans Recettes | Pas de Commentaire »

Stop au foie gras !

Posté par Patrick le 10 décembre 2007

Signer le Manifeste

autfxgp.jpg
La vérité sur le gavage

La production de foie gras implique la naissance de 80 millions de canetons par an et 800 000 oisons. Par définition du foie gras, le gavage est obligatoire (art. L. 654-27-1 du code rural).

Les canetons ou oisons naissent dans un couvoir : les oeufs sont placés sur des chariots dans de grandes armoires à incubation.

Chez les canards, seuls les mâles sont gavés, l’utilisation des femelles est interdite. Le foie des femelles est trop nervé. Les oisillons sont donc triés par sexe dès leur sortie de l’oeuf. Il existe deux techniques pour le faire, soit par autosexage (pour certaines souches, la sélection génétique permet de différencier mâles et femelles par une tâche noire sur la tête des animaux), soit par retournement du cloaque.

Les femelles mulardes sont généralement éliminées (par broyage) après leur naissance.

A un jour, les canetons sont transportés dans un élevage qui les mènera jusqu’à la phase de gavage à l’âge de 80 jours environ.

Le gavage consiste à administrer de force à l’aide d’un tuyau enfoncé de la gorge à l’estomac de l’animal des aliments en grande quantité, très énergétiques et déséquilibrés. Cette opération prend 45 à 60 secondes avec la méthode artisanale. Elle ne prend que 2 à 3 seconde avec la méthode industrielles (largement prédominante) de gavage à la pompe hydraulique ou pneumatique. Les oiseaux sont gavés deux fois par jour.

En France, 87% des canards sont enfermés dans des cages de batterie où ils ne peuvent ni se lever, ni se retourner, ni étendre leurs ailes.

La recommandation de 1999 interdit l’usage des cages individuelles (la France n’applique pas cette recommandation…) Comme alternative à la cage individuelle, il existe la cage collective.

D’autres sont enfermés dans des parcs, utilisés pour les oies également.

Suite au choc du gavage, l’animal est pris de diarrhées et de halètements.

Le fonctionnement du foie est perturbé, l’animal a du mal à réguler la température de son corps, il développe une maladie appelée stéatose hépatique. En outre, les dimensions de son foie hypertrophié qui atteindra presque 10 fois son volume normal, rendent sa respiration difficile, et ses déplacements pénibles. Les sacs pulmonaires sont compressés, le centre de gravité de l’animal est déplacé.

Outre la longue liste des maladies, troubles et le malaise général des animaux gavés et encagés, les statistiques de mortalité trahissent l’état de santé des animaux suralimentés. Le rapport de 1998 du Comité Scientifique vétérinaire mandaté par la commission européenne mentionne même des taux de 10 à 20 fois plus élevés en gavage qu’en élevage.

Au bout d’une douzaine de jours de gavage, les oiseaux sont alors emmenés à l’abattoir dans des caisses où ils sont entassés.
Transport vers l’abattoir

En période de gavage, les canards sont enfermés sur des sols durs (grillage, caillebotis…), ils développent des infections aux pattes comme on peut l’observer dans cet abattoir de canards Label Rouge où systématiquement toutes les pattes présentaient des dermatites.

Ils sont étourdis par électronarcose puis saignés.

Il arrive fréquemment que les oiseaux se réveillent avant ou en cours de saignée.

Image de prévisualisation YouTube

Ils sont ensuite plumés, éventrés, vidés, leur foie est prélevé est conditionné pour être consommable.

Pour voir ce qu’endurent vraiment les oiseaux, vous pouvez également regarder ces vidéos tournées en 2004 dans des salles de gavage en France. Si vous êtes journaliste, lisez ces quelques conseils avant de demander à visiter un bâtiment de gavage.Voici aussi quelques pages où vous trouverez d’autres éléments sur la réalité de la production de foie gras. Le contraste avec le discours de la profession y est saisissant : on y parle des animaux et de ce qu’ils subissent.

>>>Signer le manifeste

 

http://www.stopgavage.com/gavage.php

Publié dans Défense animale | Pas de Commentaire »

Sauge

Posté par Patrick le 10 décembre 2007

sauge.gif

La tisane de sauge, bue fréquemment, fortifie le corps et prévient des attaques d’apoplexie, mais aussi en cas de paralysie. Avec la lavande elles sont les seules plantes à procurer un soulagement en cas de sueurs nocturnes, (ses propriétés toniques sont d’un grand secours) car souvent elles sont souvent accompagnées d’un état de grande faiblesse.

Certains médecins ont reconnu ses propriétés et en font usage avec succès en cas de crampes, de maladies de la moelle épinière, de maladies des glandes ainsi que de tremblement des membres.

Sa tisane est également excellente sur le foie malade, elle supprime les ballonnements et autres troubles. Son action dépurative, aide à dégager les mucosités des voies respiratoires et de l’estomac.

En usage externe elle fait des merveilles en cas d’angines de maux de gorge, de pharyngite.

Elle combat la formation de pus dans les dents et l’inflammation de la cavité buccale.

Les personnes souffrant de maladies du bas ventre et d’irritabilités peuvent en faire des bains de siège.

Publié dans Santé | 1 Commentaire »

1...89101112...14
 

FUC |
Blog de la promo 2004 de Su... |
Archives de Bgayet |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | validation des acquis
| St Etienne GAY
| JEM School ... ج...